Ressources

 

 

Initiatives Convergentes

— Catholic Women Preach
Homélies dominicales, données par des femmes (vidéos en anglais)

— Prêcher au féminin
Le blog des soeurs Dominicaines de la Présentation

— DIEU.E
Le podcast féministe et croyant

— Comité de la Jupe
Association promouvant l’égalité entre femmes et hommes notamment dans la gouvernance de l’Eglise catholique

— Dieue est une lesbienne noire
Projet visant à favoriser les rencontres et les échanges inter-religieux en vue d’ouvrir d’autres possibles selon des perspectives féministes

Ressources spirituelles

— L’autre parole
Collective québecoise féministe et chrétienne

— Au bonheur de Dieu
Blog de soeur Michèle Jeunet, soeur du Cénacle

Ressources académiques
Elisabeth Parmentier, Femmes et féminismes, 2019.
La théologienne Elisabeth Parmentier vous conte une courte histoire de la théologie féministe si méconnue en francophonie. Ce texte n’a pas été publié, c’est donc un cadeau inédit qu’elle offre gracieusement à OMG… bonne lecture !

— Mary Daly, Church and the Second Sex (1968), Beacon Press, 1986.
La théologie féministe naît aux Etats-Unis dans les années 1960, avec notamment cet ouvrage marquant de Mary Daly qui critique le statut des femmes dans l’Église catholique romaine. Elle y démasque tous les maux qu’elles subissent, et poursuit par une réappropriation de la tradition chrétienne par et pour les femmes.

— Janet Soskice, “Can a Feminist Call God ‘Father’?”, in Teresa Elwes, eds., Women’s Voices: Essays in Contemporary Feminist Theology, London: Marshall Pickering, 1992, p. 15-29.
Une contribution intéressante qui pose une question fondamentale : une féministe peut-elle se sentir bien dans une religion où le “Père” est un titre divin central ? Le langage de la paternité lie-t-il à une religion patriarcale ? Ce langage pour en parler peut-il être plus mobile, peut-il changer ?